Les transitions de la vie

Les transitions de la vie

La Seule chose constante est le changement.

Définition des transitions de vie.

Une transition est un changement. C’est la façon dont la vie nous demande de réexaminer notre façon d’être actuelle et nous oblige à nous développer et à grandir en tant qu’individus.

Mais même si nous savons que ces transitions de vie sont dans notre intérêt, elles peuvent être très difficiles à gérer sur le plan émotionnel. Ces transitions peuvent être prévisibles, comme un déménagement à l’autre bout du pays ou un mariage à venir, ou elles peuvent être imprévisible, comme le décès d’un être cher ou la perte soudaine d’un emploi. Quel que soit l’événement, chaque transition que nous vivons nous oblige à apporter des changements à notre vie existante.  Nous savons que le changement est une partie inévitable de la vie, mais cela ne signifie pas qu’il est toujours confortable.  C’est particulièrement vrai lorsque les changements sont soudains ou inattendus. Dans ce moment-là, nous pouvons avoir des difficultés parce que notre situation ne correspond pas à ce que nous pensions être notre vie.

Le changement s’accompagne de résistance. Une transition de vie majeure clôt un chapitre de notre vie et en ouvre un nouveau.  Il s’agit souvent d’une adaptation très difficile, car nous devons faire face à des sentiments intenses de peur et d’incertitude.  Les transitions peuvent être attendues ou inattendues, accueillies ou non, choisies ou imposées, soudaines ou progressives.  Notre tendance naturelle est de résister aux changements dans nos habitudes.  Nous pouvons nous sentir interpellés par des transitions qui nous éloignent de ce qui nous est familier. Nous pouvons nous sentir dépassés, désillusionnés ou en colère.  Nous pouvons nous blâmer pour des situations qui échappent à notre contrôle.

Exemples de transitions de vie difficiles

Mariage ou nouvelle relation ;
L’arrivée d’un nouveau bébé ;
Être parent d’un nourrisson, d’un enfant ou d’un adolescent ;
Grandir et déménager ;
Adaptation à l’université ou au monde du travail ;
Nidification vide ;
Divorce, séparation ou rétablissement après une infidélité ;
Retraite, perte d’emploi ou changement de carrière ;
Gain ou perte financière ;
Maladie grave ou handicap de soi-même ou d’un être cher ;
Problèmes liés au vieillissement ;
Décès d’un être cher ;
Remise en question de la foi ou de la spiritualité ;
Remise en question de l’identité sexuelle ou de genre .

Trouble de l’adaptation

Un diagnostic de trouble de l’adaptation peut être posé lorsqu’un stress ou un changement majeur dans la vie perturbe les mécanismes d’adaptation normaux et rend difficile ou impossible pour une personne de faire face aux nouvelles circonstances. Les symptômes du trouble de l’adaptation apparaissent dans les trois mois qui suivent une transition de vie et comprennent souvent une humeur dépressive ou anxieuse, des changements dans les habitudes quotidiennes, des sentiments de stress et de panique accablants, des difficultés à apprécier les activités et des changements dans le sommeil ou l’alimentation.  Ce trouble peut également amener une personne à adopter un comportement imprudent ou dangereux, à éviter sa famille et ses amis, voire à avoir des pensées suicidaires.

La thérapie du changement

Lorsque les changements de vie s’avèrent difficiles et entraînent du stress, de l’anxiété ou de la dépression, un thérapeute peut également contribuer à traiter ces problèmes et vous aider à explorer des stratégies d’adaptation. Parce que le changement est source de stress, il peut avoir un effet sur la vie quotidienne. Une personne confrontée à un changement important peut, par exemple, souffrir de dépression, d’anxiété ou de fatigue, avoir du mal à dormir ou abuser de drogues et d’alcool.  Lorsqu’une personne sait qu’elle ne supporte pas bien le changement, il peut être judicieux de consulter un thérapeute avant tout changement important dans sa vie. De cette façon, on peut se préparer aux changements et devenir plus apte à y faire face à l’avenir, même sans avoir connaissance des changements potentiels.

Chaque transition de vie peut s’accompagner d’un sentiment de deuil face à la perte que vous subissez. Même si vous vous attendiez à une transition de vie, ou même si vous vous en réjouissez, il est tout à fait normal de ressentir de la tristesse pour ce que vous laissez derrière vous. Il est important de gérer ce sentiment de perte et cette peur de l’inconnu avant d’être prêt à embrasser votre nouvelle réalité.  Lorsque votre système de soutien habituel ne suffit pas, il est peut-être temps de parler à un professionnel. Un thérapeute objectif peut vous aider à surmonter vos doutes et vos craintes.