L’hypnose, un remède efficace pour arrêter de fumer

Arret du tabacLa plupart des fumeurs sont attachés à une habitude qu’ils détestent. Cela semble paradoxal, mais c’est vrai. Environ 80 % des personnes qui souffrent d’une dépendance au tabac seraient heureuses d’arrêter de fumer ! Nous savons tous que le tabagisme a un effet négatif sur la santé. Même les fumeurs modérés ont mal à la gorge ou en le souffle rapidement coupé en montant les escaliers ou en pratiquant du sport. Et la menace de conséquences plus graves pour la santé a été largement prouvée. Ainsi, selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), le tabac est responsable de 5 millions de décès par an dans le monde. En plus des conséquences sur la santé, il y a plusieurs autres raisons de vouloir se débarrasser de cette habitude malsaine : économiser de l’argent, protéger ses enfants, avoir une peau plus saine et des dents plus blanches, être plus actif, etc.

Qu’est-ce qui empêche l’accomplissement de sa liberté ?

La raison en est simple. La dépendance à la nicotine est profondément enracinée dans le subconscient. Le stress, les repas, la conduite, la consommation d’alcool, etc. provoquent inconsciemment des pensées qui induisent le désir de fumer. Heureusement, il y a un moyen d’éteindre cette voix dans la tête.

C’est la promesse de l’hypnothérapie pour arrêter de fumer. Avec l’aide d’un hypnothérapeute, le fumeur peut commencer à démêler et à calmer le réseau de pensées qui maintient sa dépendance à la nicotine et son attachement à la cigarette, la manière de la tenir entre ses doigts, la fumée qu’elle dégage… Bref, tout le rituel relatif au tabac !

Dépendance mentale au tabagisme

Nos pensées maintiennent la dépendance à la nicotine. Le subconscient déclenche l’envie de fumer après le dîner, au volant, en regardant un film, à la plage, etc. Cette bataille mentale explique aussi pourquoi la plupart des aides au sevrage tabagique, comme les thérapies de remplacement de la nicotine, finissent généralement par un échec. La nicotine ne fait qu’éliminer le désir physique, mais les impulsions mentales qui nous disent de prendre une cigarette, sont encore très vivaces.

Pour vaincre la dépendance à la nicotine, les fumeurs doivent donc mener une vraie bataille sur le plan mental. Supposons qu’un fumeur qui essaie d’arrêter de fumer doit faire une présentation importante au travail. Il doit se sentir stressé. Le stress, selon le mécanisme décrit, pourrait déclencher le besoin d’une cigarette.

Pourquoi est-ce si difficile d’arrêter de fumer ?

Toutes les informations sensorielles que nous recevons sont envoyées au cerveau : toucher, odorat, sensations, perceptions visuelles. Les données sensorielles brutes sont transférées au cerveau, qui façonne les émotions et les sentiments et fournit une réponse. En d’autres termes, l’esprit reçoit le signal de stress, réfléchit à ce qui se passe et crée ensuite une réponse basée sur ces pensées.

C’est ce processus qui rend l’arrêt du tabac si difficile. Les pensées subconscientes influencent nos réponses. Par exemple, il est possible qu’avec le temps, le tabagisme joue le rôle d’anti-stress et que, par conséquent, la réaction naturelle aux moments difficiles soit d’allumer une cigarette.
La clé pour cesser de fumer est d’éliminer la réponse automatique aux facteurs stimulants qui maintiennent la dépendance.

Comment l’hypnose peut vous aider à arrêter de fumer ?

L’intérêt de l’hypnose dans le traitement des cas de dépendance à la nicotine trouve son explication dans sa capacité à reformuler et remodeler nos pensées. Lorsque vous ressentez des excitations qui peuvent provoquer une envie de fumer, l’esprit a déjà des associations qui influencent la réponse, automatiquement. Vous vous sentez stressé, ce qui déclenche le désir de fumer pour se soulager, et vous finissez par succomber à la tentation. L’hypnose peut aider à activer les ressources mentales nécessaires pour modifier ces processus négatifs automatiques. De quelle façon ? Pendant l’hypnose, des techniques de relaxation et de respiration sont utilisées pour atteindre un état de concentration profonde. Dans cet état de transe, l’esprit est beaucoup plus ouvert aux suggestions. Notre partie critique et consciente est laissée à l’arrière-plan, qui est constamment à la recherche de raisons pour continuer à fumer.

Un hypnothérapeute peut donc fournir des suggestions plus positives et plus utiles qui prennent racine au niveau du subconscient. En d’autres termes, c’est comme si des barrages routiers étaient mis en place pour entraver les processus automatiques qui maintiennent la dépendance. Lorsque vous ressentez le désir de fumer, l’esprit ne réagit plus automatiquement, il ralentit et écoute les nouvelles informations fournies. L’hypnose offre la possibilité de reformuler les pensées et fournit à l’esprit de nouvelles informations et de nouvelles associations sur le tabagisme. La première utilisation de l’hypnothérapie pour aider les gens à arrêter de fumer a été décrite par le psychiatre Herbert Spiegel dans un article publié en 1970. Sa stratégie hypnotique est connue sous le nom de “technique Spiegel” et consiste à se concentrer sur trois idées principales :

  • Fumer est toxique pour le corps ;
  • Nous avons besoin de notre corps pour vivre ;
  • Si nous voulons vivre, nous devons respecter et protéger notre corps.

La méthode de Spiegel n’est pas axée sur l’abandon du tabac mais vise plutôt à aider les patients à intégrer l’idée selon laquelle la protection et le respect de leur corps est plus bénéfique que de se concentrer sur l’abstinence.

L’hypnose est-elle un moyen efficace d’arrêter de fumer ?

La réponse est oui. Plusieurs études ont montré que l’hypnose peut être un outil efficace pour se débarrasser de la dépendance. Et c’est d’autant plus vrai dans le contexte d’un protocole de traitement cognitivo-comportemental. Comme dans tout programme d’abandon du tabac, la motivation à obtenir des résultats est cruciale.

Cela dit, il y a de fortes chances que l’hypnothérapie ne marche pas pour vous si :

  • Vous savez que vous devez arrêter, mais vous ne préférez pas ;
  • Vous ne vous sentez pas vraiment prêt ou ce n’est pas le bon moment ;
  • L’idée de cesser de fumer vient des autres (parents, partenaires, enfants).

Si vous êtes prêt, l’hypnose peut être un outil puissant

Une étude majeure sur l’hypnose a examiné l’utilisation de l’hypnothérapie dans un certain nombre de conditions. L’étude a montré qu’en moyenne, seulement six séances d’hypnothérapie sont nécessaires pour obtenir des changements durables, comparativement à 600 séances de psychanalyse. De plus, l’hypnose a montré un taux d’efficacité de 93% en six séances, comparativement au groupe sous psychanalyse qui a enregistré un taux de guérison de 38%. De nombreuses autres études ont montré que l’hypnose est un traitement utile pour arrêter de fumer.

Une étude réalisée en 2007, par des chercheurs de l’American College of Chest Physicians, a comparé l’hypnose à la thérapie de remplacement de la nicotine (TRN). Ainsi, l’hypnothérapie s’est conclue par une réussite pour 50% des patients après 26 semaines de traitement, comparativement à 15,78% des patients du groupe recevant un substitut nicotinique. Les patients subissant une TRN et une hypnothérapie ont également connu un taux de réussite de 50% sur une durée de 26 semaines.

Une étude publiée en 1994, dans Psychological Reports, a examiné l’efficacité de l’hypnothérapie associée à une thérapie adverse. Dans l’étude, deux groupes, l’un composé de 93 hommes et l’autre de 93 femmes, ont participé à un programme d’arrêt du tabac, combinant les deux méthodes. Après trois mois, près de 90% des deux groupes avaient atteint l’abstinence. En 2001, une autre étude, publiée celle-ci dans l’International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis, a examiné l’efficacité de l’hypnose dans le cadre d’un court protocole sur la dépendance au tabac. Sur les 43 fumeurs traités, 39 ont maintenu leur abstinence après 6 mois.

Vous êtes décidé à en finir avec votre dépendance au tabac ? Sage décision qu’il faut maintenant mettre à l’épreuve et essayer par tous les moyens de l’appliquer durablement. Pour y arriver, n’hésitez pas à nous contacter pour vous indiquer l’hypnothérapeute à même de vous accompagner et vous aider à concrétiser cet objectif.