Qu’est-ce que la toxicomanie et comment la soigner ?

ToxicomanieLa toxicomanie est une incapacité psychologique et physique à arrêter la consommation d’un produit chimique, d’une drogue, d’une activité ou d’une substance, même si elle cause un préjudice psychologique et physique. Il s’agit d’une dépendance qui ne réfère pas seulement à la dépendance aux substances telles que l’héroïne ou la cocaïne. Une personne qui ne peut pas cesser de prendre une drogue ou un produit chimique particulier a une dépendance à une substance et est considérée comme toxicomane. Certaines dépendances impliquent également une incapacité à cesser de participer aux activités, comme le jeu de hasard, l’alimentation ou le travail. Dans ces circonstances, une personne a une dépendance comportementale.

Toxicomanie ou abus ?

La toxicomanie est une maladie chronique qui peut aussi résulter de la prise de médicaments. Tels que les analgésiques opioïdes. Quand une personne est dépendante, elle ne peut pas contrôler la façon dont elle consomme une substance ou participe à une activité, et elle devient dépendante de celle-ci pour faire face à la vie quotidienne. La plupart des gens commencent à consommer une drogue ou débutent volontairement dans une activité. Cependant, la dépendance peut prendre le dessus et réduire la maîtrise de soi.

La toxicomanie et l’abus de drogues sont deux choses différentes. L’usage abusif fait référence à l’utilisation incorrecte, excessive ou non thérapeutique de substances qui altèrent le corps et l’esprit. Cependant, tous ceux qui abusent d’une substance ne développent pas forcément une dépendance et ne deviennent donc pas automatiquement des toxicomanes. La dépendance est l’incapacité à long terme de modérer ou de cesser la consommation.

Par exemple, une personne qui boit beaucoup d’alcool un soir de sortie peut ressentir à la fois les effets euphoriques et nocifs de la substance. Néanmoins, cela ne peut être considéré comme une dépendance que lorsque la personne ressent le besoin de consommer cette quantité d’alcool régulièrement, seule ou à des moments de la journée où l’alcool est susceptible de nuire aux activités régulières, comme dans la matinée.

Une personne qui n’a pas encore développé une dépendance peut être mise à l’écart par les effets secondaires nocifs de l’abus de substances. Par exemple, vomir ou se réveiller avec une gueule de bois après avoir bu trop d’alcool risque de dissuader certaines personnes de boire cette quantité une autre fois. Une personne toxicomane continuera d’abuser de la substance en dépit de ses effets nocifs.

Les symptômes

Les premières indications de la dépendance sont :

  • Recherche incontrôlée de drogues ;
  • Comportement incontrôlé d’accoutumance ;
  • Négligence ou perte d’intérêt pour des activités qui n’impliquent pas la substance ou le comportement nocif ;
  • Difficultés relationnelles ;
  • Incapacité d’arrêter de consommer une drogue, bien qu’elle puisse causer des problèmes de santé ou autres ;
  • Grand changement dans l’apparence, y compris un abandon notable de l’hygiène ;
  • Prise de risques accrus, que ce soit pour accéder à la substance ou à l’activité ou pendant qu’on l’utilise ou qu’on y prend part.

Toxicomanie et sevrage

Lorsqu’une personne a une dépendance et qu’elle cesse de prendre la substance ou de s’engager dans le comportement, elle peut présenter certains symptômes tels que :

  • Inquiétude ;
  • Irritabilité ;
  • Tremblements et sursauts ;
  • Nausée ;
  • Vomissement ;
  • Épuisement ;
  • Perte d’appétit.

Si une personne a consommé régulièrement de l’alcool ou des benzodiazépines, par exemple, et qu’elle arrête soudainement ou sans surveillance médicale, le sevrage peut être fatal.

Quel traitement contre la toxicomanie ?

Les progrès de la médecine et du diagnostic ont aidé la communauté médicale à mettre au point diverses façons de gérer et de résoudre la dépendance.

Les méthodes comprennent :

  • Thérapie comportementale et counseling ;
  • Médicaments et traitements médicamenteux ;
  • Dispositifs médicaux pour traiter le sevrage ;
  • Traitement des troubles associés, tels que la dépression ;
  • Soins continus pour réduire le risque de rechute.

Le traitement de la toxicomanie est très personnalisé et nécessite souvent le soutien de la communauté ou de la famille de la personne, d’autant que cela peut prendre beaucoup de temps et être compliqué. Et pour cause, la toxicomanie est une maladie chronique aux effets psychologiques et physiques variés. Chaque substance ou comportement peut nécessiter une gestion différente.

Comment se défaire de la toxicomanie ?

La dépendance à une substance ou à une activité peut être dangereuse et chronique. La prévalence de la dépendance coûte à l’économie mondiale des centaines de milliards de dollars chaque année. Une personne ayant une dépendance est incapable d’arrêter de prendre une substance ou d’adopter un comportement, bien qu’il ait des effets nocifs sur la vie quotidienne. L’abus est différent de la dépendance. L’abus d’alcool ou d’autres drogues n’entraîne pas toujours une dépendance, alors que la dépendance implique un abus régulier d’alcool ou d’autres drogues ou l’adoption d’un comportement nocif.

Les symptômes de la dépendance comprennent souvent une diminution de la santé physique, l’irritation, la fatigue et l’incapacité de cesser de consommer une substance ou d’adopter un comportement. La dépendance peut entraîner des comportements qui mettent des tensions dans les relations et entravent les activités quotidiennes. L’arrêt de la prise de la substance ou l’adoption d’un comportement entraîne souvent des symptômes de sevrage, y compris des nausées et des tremblements. N’essayez pas d’arrêter soudainement de prendre les substances auxquelles vous êtes accro sans surveillance médicale.

L’hypnose comme solution

Le traitement de la dépendance peut être difficile, mais il est inévitable et généralement efficace. La meilleure forme de traitement dépend de la substance et du niveau de dépendance, qui varie d’une personne à l’autre. Cependant, le traitement implique souvent des conseils, des médicaments et le soutien de la communauté.

L’hypnose peut constituer une excellente solution pour soigner la toxicomanie. En effet, l’hypnose peut être utilisée en tant que technique d’appoint de modification de l’état de conscience. Le but étant de réenclencher et d’accompagner des processus de pensée à même d’aider la personne toxicomane à se défaire de sa dépendance d’une manière saine. Souvent, l’hypnothérapeute ne propose que quelques séances d’hypnose espacées au sein d’un processus psychothérapique pour ne pas submerger l’appareil psychique et éviter ainsi le risque d’une rechute qui n’est jamais à exclure.

Etes-vous toxicomane ? Souhaiteriez-vous sortir enfin de cette ornière qui vous gâche la vie ? Ne perdez pas espoir, car des solutions existent. N’hésitez pas à nous contacter ! Nous sommes en mesure de vous orienter vers des professionnels expérimentés en hypnothérapie, qui peuvent vous aider à vous libérer de la toxicomanie.